banniere
bambou_fond

Abdos sans risque®

Extrait du livre de Blandine Calais-Germain, Abdos sans risque, édtions désiris, collection le geste anatomique, 2008

Les abdominaux viennent de loin

A la naissance, le nouveau-né a fortement contracté ses abdominaux pour pousser son premier cri. Quelques instants plus tôt, sa mère a contracté ses abdominaux pour l'impulsion finale de l'accouchement. Plus tard, ces muscles accompagnent toutes nos émotions : nous les contractons quand nous pleurons, quand nous rions, quand nous nous mettons en colère, quand nous avons peur. Ils sont présents à chaque fois que nous parlons, ou même dans beaucoup de nos respirations. Ils influencent les mouvements des viscères par des changements de tonus. Ils interviennent le plus souvent dans les mouvments du corps. Ils vont suivre ou mener les mouvements du tronc. Ils peuvent aussi le fixer, permettant le jeu de l'amplitude des bras et des jambes.

On travaille les abdos bien ailleurs que dans les salles de gymnastique

Quelques exemples... Chanter ou parler en public exige un travail intesif des abdos : le dosage de la voix en hauteur et en intensité leur demande de varier constamment leur force. Lors d'une séance de relaxation, les abdominaux ne travaillent pas en contraction. Il est tout aussi important de savoir les décontracter que de savoir les contracter. Le tai chi, le qi gong changent constamment le jeu des bras et des jambes en position debout. Les abdominaux sont présents pour maintenir le tronc à la verticale mais aussi pour contenir les viscères. Le maintien de nombreuses postures de yoga fait appel aux abdominaux. Dans une séance de "pompes", les abdominaux maintiennent le tronc et empêchent le ventre de sortir. Danser sollicite les abdominaux pour fixer ou mobiliser le bassin.

abdos école esthétique

Créée par Blandine Calais-Germain, la méthode Abdos sans risque® est une progression de mouvements (et non de postures) qui met en jeu les abdominaux en évitant constamment les pressions sur le périnée. Elle a deux caractéristiques autres, permises par la variété des mouvements : les alternances et les coordinations.

Les alternances

  1. Dans la série Abdos sans risque®, il ne s'agit pas seulement de renforcer les muscles abdominaux, mais aussi de les étirer, de les relâcher par des exercices qui varient constamment. Ceci favorise la circulation à l'intérieur des masses constractiles, et améliore la trophicité des muscles.
  2. On alterne les contractions des différents abdominaux comme, par exemple, les abdominaux antérieurs et latéraux, ou même les abdominaux latéraux entre eux. Ceci permet de croiser le sens de mobilisation des muscles, et améliore laur souplesse et leur sensorialité.
  3. On alterne le rôle squelettique et viscéral des abdominaux, qui, tour à tour, mobilisent le squelette ou la masse du ventre, et combinent constamment ces deux rôles en choisissant la situation qui n'amène aucune pression sur le périnée.
  4. abdos école esthétique

Les coordinations

  1. On recherche en permanence la coordination entre les abdominaux et les muscles voisins, opposés ou complémentaires. Par exemple, lors des contractions des grands droits, on garde une lordose naturelle grâce à une contraction des dorsaux. Il est possible au cours des séances de ressentir autant les dorsaux que les abdominaux.
  2. On recherche la coordination entre les abdominaux et plusieurs formes de respiration : les exercices se font soit sur inspirations soit sur expirations. Ceci vise toujours à protéger le corps de certaines pressions sur le périnée ou même sur la paroi du ventre.
  3. On coordonne les abdominaux avec des respirations aussi bien abdominales que costales, pour favoriser leur adaptabilité.
  4. On varie les coordinations posturales en changeant les situations spatiales du corps, tantôt couché ou debout, et en multiples équilibres unipodes. Ceci sollicite la réponse neuro-motrice et prépare les abdominaux à réagir à toutes les situations quotidiennes.
  5. abdos école esthétique/>
					</ol>
					<p class=
    • Pour aller plus loin •

<